×

On vous explique tout sur les fameux CFC (codes des frais de construction) !

Lorsqu’on se lance dans la construction de sa maison, on entend rapidement parler des CFC. Ce jargon d’architectes, ingénieurs et autres promoteurs ne vise pas à vous faire oublier les futures plus-values mais bien à structurer votre budget de construction, à l’évaluer et à la suivre tout au long des travaux.

Nous vous proposons de passer en revue ces différents codes pour savoir décrypter ces centres de coûts.

CFC 0 – Terrain
Ce poste contient les frais d’acquisition du terrain sous quelle que forme que ce soit (achat direct, DDP, …) ainsi que les éléments liés au financement de cet achat (études préliminaires, frais bancaires) et ceux liés à l’équipement du terrain (raccordement de conduites, voies d’accès) tout comme d’éventuels honoraires et frais annexes touchant cette acquisition.


CFC 1 – Travaux préparatoires
Ce poste rassemble les coûts de préparation du terrain, principalement de génie civil ainsi que les frais du géomètre et la facture des aménagements provisoires nécessaires à la construction.


CFC 2 – Bâtiment
Ce gros poste contient tous les coûts de la construction en soi (maçonnerie, installations électriques, CVS (chauffage, ventilation, sanitaire), aménagements intérieurs, …).


CFC 3 – Equipements d’exploitation
Comme son nom l’indique, on retrouve sous ce poste divers équipements, par exemple une piscine ainsi que tous les frais qui les concernent (génie, civil, construction, honoraires, …).


CFC 4 – Aménagements extérieurs
Ici nous retrouvons les montants dédiés à l’aménagement autour de la construction tels goudronnages, plantations diverses, …


CFC 5 – Frais secondaires
Les frais bancaires, de procédure, de concours s’il y en a un ou encore la TVA et les autres taxes et impôts se trouvent dans ce CFC.


CFC 6 à 8 – Réserves
Ces postes sont rarement énumérés dans une construction standard puisque généralement les réserves sont effectuées sur chacun des autres CFC.


CFC 9 – Ameublement et décoration
Les meubles, luminaires, œuvres d’art, appareils et machines… sont comptabilisés à cet endroit.


Maintenant que vous êtes familiers de ces codes communs à toute construction dans notre pays, vous pourrez épater votre constructeur lors de votre prochaine rencontre.

L’important reste d’estimer au plus juste les différents coûts de votre construction puis de s’assurer de respecter ce budget. Un coup d’œil régulier de votre part vous évitera de mauvaises surprises lors du règlement du solde final de votre construction.




#Marché immobilier